/ Séminaires & Events L'interview de OL Groupe #7

4 décembre
Nous avons à la LDLC Arena une multitude d’espaces atypiques qui vont permettre d’explorer de nouveaux potentiels pour les événements d’entreprise.

5 questions à Xavier Pierrot, DGA OL Groupe en charge du Groupama Stadium & de la LDLC Arena

Xavier, parlez-nous de la LDLC Arena, cette toute nouvelle salle événementielle qui a ouvert en novembre dernier, à OL Vallée.
Nous avons inauguré la LDLC Arena, le 23 novembre dernier devant 11 400 spectateurs, à l’occasion de la rencontre d’Euroleague de LDLC ASVEL face au Bayern Munich. Je crois que le public a été impressionné par la salle et son ambiance digne des meilleures affiches de NBA ! A la fin du match, nos invités se sont ensuite retrouvés dans le Cube, la salle annexe de 2000 m² pour une after party où ils ont assisté à un show case avec Berywam et DJ Bens. Toutes les personnes présentes ce soir-là ont pu prendre la mesure du potentiel énorme de la LDLC Arena, en termes de qualité d’accueil, de modularité et de capacité des équipes à délivrer des événements inoubliables.
Quelques jours plus tard, on a enchainé avec le spectacle de Florence Foresti qui a reçu une ovation incroyable du public Lyonnais, et puis nous passons en configuration concert en décembre avec Lomepal d’abord et Sting dans la foulée.

Justement, la programmation est déjà bien fournie puisque des spectacles sont annoncés sur 2025 !
On a pour objectif d’organiser 100 à 120 événements grand public par saison, de différentes natures avec une configuration modulable qui permet des jauges maximales de 12 000 places en mode sport et 16 000 places en mode spectacles et concerts. Notre nouvelle salle peut ainsi passer d’un concert à un match de basket, ou à un spectacle en 24H.
Nous avons effectivement une programmation déjà bien fournie pour les mois à venir avec une dizaine de rencontres d’Euroleague de basket et coté spectacle, des grands noms comme Green Day, ou Clapton, et des spectacles musicaux comme Starmania ou encore du catch US, pour la première fois en France… Nous ambitionnons de remettre la métropole lyonnaise au cœur de la scène musicale internationale. On a commencé avec le Groupama Stadium, et les concerts organisés chaque été. Avec la LDLC Arena, on va être en mesure de démultiplier l’offre de divertissement sur notre territoire, avec des artistes qui ne venaient plus à Lyon, et des événements inédits, comme le catch US et son Backlash WWE qui se produira pour la première fois en France en mai prochain.

Pouvez-vous nous en dire plus sur les offres BtoB ? Que vont-elles apporter de plus que les formats proposés au Groupama Stadium ?
Les offres vont se compléter. Nos équipes Event ont travaillé sur l’énorme potentiel de la LDLC Arena et, à l’instar du Groupama Stadium, cette nouvelle salle va également être une formidable opportunité pour recevoir des événements privés, puisqu’on aura la salle principale de 4500m² mais également une salle annexe, Le Cube, avec 2000 m² d’espaces intégralement modulables et aménageables en fonction des projets. Notre catalogue va s’enrichir de nouveaux formats sur des jauges complémentaires, jusqu’à 16 000 personnes : Convention, diner de Gala, soirée festive, remise de prix, showroom éphémères, salons, etc.  
Nous avons à la LDLC Arena une multitude d’espaces atypiques qui vont permettre d’explorer de nouveaux potentiels pour les événements d’entreprise : un grand hall de 1300 m², 1400 m² d’espaces privatifs ou encore 2000 m² de coursives.
Comme au Groupama Stadium, nous disposons d’équipes intégrées qui connaissent parfaitement le site, et peuvent être extrêmement réactives pour concevoir et délivrer des événements sur mesure. A la LDLC Arena, nos équipes vont disposer d’un écrin supplémentaire avec une infinité de configurations, pour construire avec nos clients et partenaires, des événements qui correspondent à leurs attentes.

Quels sont les atouts qui font de la LDLC Arena un site unique pour réaliser un événement d’entreprise ?

Techniquement, on a pris soin, dès la phase conception avec notre architecte Populous, d’intégrer les meilleures solutions techniques pour garantir une modularité et une acoustique optimales quelle que soit la nature des événements. A titre d’exemple, le grill technique est extrêmement performant en termes d’accroches puisqu’il peut accueillir une charge de 120 tonnes de matériel d’éclairage, de son ou de décors scéniques, y-compris le « cube central » de 17 tonnes comprenant quatre faces d’écrans géants d’une surface totale de 144 m². Bien évidemment, on a également une multitude d’écrans LED et un réseau d’IPTV qui peuvent diffuser des messages personnalisés en fonction de l’événement… Et puis, des connexions WIFI et 5G pour le confort des visiteurs.  
En termes d’accessibilité, il nous a aussi paru cohérent de capitaliser sur les aménagements déjà existants ou réalisés autour du Groupama Stadium. La ligne de tramway T7 qui dessert OL Vallée au quotidien s’arrête devant l’entrée principale de l’Arena et les 6 700 places de parkings du stade peuvent être utilisées sur les événements… Sans oublier le parking sécurisé de 500 places gratuites pour les vélos, juste à côté.

Beaucoup d’entreprises s’attachent aujourd’hui aux programmes RSE.
Est-ce que c’est un paramètre qui a été pris en compte dans le projet de la LDLC Arena ? Il faut commencer je pense, par rappeler que la LDLC Arena a été construite sur une friche industrielle qu’il a fallu dépolluer. Dès la phase de concertation, on a travaillé en bonne intelligence avec nos interlocuteurs des collectivités locales et nos voisins de quartier. Lors des échanges avec les élus de la métropole, nous avons entendu leurs arguments et retravaillé nos plans de façon à réduire l’emprise du bâtiment au sol. Avec l’architecte, le même que pour la construction du stade, nous avons repris les solutions qui, pour la production d’énergie, sont déjà en fonction au Groupama Stadium : la géothermie pour climatiser et / ou chauffer le bâtiment, et l’installation de 5500 m² de panneaux photovoltaïques sur le toit. Le toit de la salle annexe, quant à lui, a été végétalisé pour laisser l’espace à la faune locale et un système de récupération des eaux pluviales a été mis en place.
Avec VINCI, le constructeur, nous avons privilégié le recours au béton bas carbone pour limiter notre empreinte.
Mais la spécificité de ce chantier pour OL Groupe, le propriétaire de l’enceinte, a été de déployer tout un volet d’insertion professionnelle développé en partenariat avec la MMI’e (Maison Métropolitaine d’Insertion pour l’emploi) et ViE (VINCI Insertion Emploi). Il nous semblait fondamental de poursuivre notre action en faveur de l’emploi, et les résultats ont été au-delà de notre objectif initial avec plus de 60 000 heures d’insertion réalisées sur l’ensemble de la durée de construction.   Aujourd’hui, si nous regardons le chemin parcouru depuis notre arrivée à Décines en janvier 2016, nous pouvons dire avec satisfaction que la LDLC Arena marque la conclusion du gigantesque projet d’aménagement d’OL Vallée, véritable quartier dédié au sport et au divertissement, à Décines au cœur de la métropole lyonnaise.